Méthodes Agiles, Waterfall et hybrides : Voici pourquoi un bon outil PPM peut gérer les trois

L'une des exigences essentielles d'un outil PPM est de pouvoir gérer plusieurs méthodes.

Choisir le bon outil de gestion de projet et de portefeuille est difficile. C'est pourquoi Planisware s'associe avec The Project Group pour co-organiser un nouveau webinar sur "Les exigences clés d'un outil PPM" le 20 septembre 2020 à 15:00 GMT. Cliquez ici pour vous inscrire !

Agile vs. Waterfall : la revanche du projet hybride..." On dirait le titre du blockbuster de l'été. Mais il résume aussi très bien un (le ?) débat clé au centre de la gestion de projet depuis une dizaine d'années.

Pourquoi utiliser ensemble les méthodes Waterfall et Agile?

Selon les types de projets, une méthodologie de projet sera mieux adaptée que l’autre. Les projets dont les exigences sont bien définies et qui ne sont pas susceptibles de changer, ou qui nécessitent un logiciel très performant, fonctionneront bien avec la méthode Waterfall, tandis que les projets exploratoires dont les exigences sont incertaines et dont la portée et le calendrier sont difficiles à déterminer à l'avance bénéficieront davantage des méthodologies Agiles.
Une seule et même organisation peut avoir des dizaines de projets en cours en même temps, certains utilisant la méthode Waterfall, d'autres la méthode Agile. Par exemple, l'activité principale d'une entreprise peut s'articuler autour d'une plateforme de produits très stable n'exigeant que des changements progressifs (pour lesquels Waterfall est un bon choix). Mais la même entreprise peut souhaiter faire des expériences dans un espace de produit adjacent où elle n'a pas autant d'expérience, ou dont le produit est complètement nouveau. Pour ce projet, l’Agile serait plus approprié.

Il n'est pas nécessaire que les projets soient tous Agiles ou tous Waterfall. En fait, il existe un certain nombre de situations où une combinaison des deux apporte beaucoup plus d'avantages que l'un ou l'autre pris séparément. Par exemple, une entreprise peut choisir d'utiliser Waterfall pour planifier les grandes phases d'un projet, et d'utiliser Agile pour développer le produit de manière itérative à chaque étape. Ce faisant, elle maintient la structure de Waterfall tout en augmentant sa capacité à répondre aux changements en temps réel.  Ce style de gestion de projet hybride est souvent appelé "Agile Stage-Gate". Le processus global ressemble à ceci :

Diagramme reproduit avec l'aimable autorisation de TPG – The Project Group

 

Une autre façon de combiner Agile et Waterfall est de réaliser certains éléments du projet en utilisant l'une des méthodes, et d'autres en utilisant l'autre. Par exemple :

Diagramme reproduit avec l'aimable autorisation de TPG – The Project Group

 

Les méthodologies hybrides combinent le meilleur des deux mondes : la structure globale de Waterfall, avec la flexibilité et le caractère centré sur l'homme de l’Agile. Donner à vos équipes la possibilité et la flexibilité de choisir la méthodologie qui convient le mieux aux caractéristiques du projet est un très bon moyen d'améliorer les performances de vos projets.
Même si vous n'utilisez pas Agile aujourd'hui, mieux vaut planifier pour l'avenir : sachez que si vous changez vos processus, votre outil PPM peut et va changer avec vous. Avoir la possibilité d'introduire des techniques Agiles dans vos processus Waterfall existants de manière contrôlée est une excellente option à cultiver.

Un bon outil PPM vous aidera à gérer des projets Agiles, Waterfall ET hybrides dans le même outil

Les approches de gestion de projets Agiles, Waterfall et hybrides peuvent suivre des principes différents, mais elles utilisent toujours les mêmes ressources (que vous devez fournir) et sont responsables devant le portefeuille. C'est pourquoi une bonne solution de gestion de projet et de portefeuille vous fournira les données et les outils dont vous avez besoin pour suivre tous vos projets de manière consolidée, quelle que soit la méthodologie utilisée.

Toutes les données ne méritent pas d'être consolidées au niveau du portefeuille, mais un bon outil de gestion de projet et de portefeuille vous permettra de calculer et d'agréger :

● les coûts (main-d'œuvre, matériaux, etc.)
● l'avancement du projet (voir la capture d'écran ci-dessous), et
● la capacité (par exemple : de quel profil de personnes ai-je besoin pour accomplir les tâches prévues sur l'ensemble du portefeuille à un moment donné ?)
 

Par exemple, sur cet écran Planisware Enterprise, le gestionnaire de portefeuille peut visualiser l'avancement des projets du portefeuille, que le projet soit géré en Waterfall (projet IT-006) ou en Agile (projet IT-PH03).
 

Un bon outil PPM comprendra également une intégration facile et complète avec des applications tierces (telles que Jira), ce qui vous permettra par exemple de récupérer les détails du travail effectué lorsqu'il est géré en dehors de la solution PPM. Il devra également permettre de relier facilement les projets à la stratégie et d'évaluer l'alignement du portefeuille avec la stratégie commerciale globale.

Vous souhaitez voir à quoi ressemblent dans la vie réelle les projets Agiles et Waterfall travaillant ensemble dans un portefeuille ? Cette courte vidéo en présente un exemple (simple) :

 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les principales exigences auxquelles votre outil PPM doit répondre, rejoignez-nous le jeudi 10 septembre à 15h00 GMT [lien pour voir dans votre fuseau horaire] pour notre webinar en partenariat avec The Project Group (TPG).